L'Interlope (cabaret)

de Serge Bagdassarian
Mise en scène Serge Bagdassarian

Nouvelle production Nouvelle production
Du 17 septembre 2016 au 30 octobre 2016
Durée : 1h15
Studio

INTERLOPE n. m. et adj (angl. interloper)
1. Vx. N. m. Navire marchand trafiquant en fraude
2. Mod. Adj. Dont l’activité n’est pas légale
3. Cour. (1772, comme subst.) D’apparence louche, suspecte

C’était le temps de l’entre-deux-guerres quand Paris était, avec Vienne et Berlin, le vivier de cabarets et de bals de travestis, lieux clandestins autant qu’espaces de liberté où l’homosexualité faisait un pied de nez à la société qui l’interdisait. Le Tout-Paris venait s’y encanailler.
Bienvenue à L’Interlope ! Dans ce cabaret transformiste, imaginé par le sociétaire Serge Bagdassarian, la garçonne qui dirige les lieux nous accueille. Derrière le rideau, les artistes sont dans leurs loges – lieu intermédiaire par excellence, temple du travestissement. Le temps de se transformer en femmes, ils laissent de côté le quotidien, leur journée, quittent la noirceur de l’oppression qu'ils ont pu subir avec un incorrigible sens de l’humour, grande élégance et déjà quelques chansons. De l’intimité de ce moment d’avant l’entrée en scène, on passe au plein feu du show. Loin de la farce grimacière, Serge Bagdassarian met en valeur les différents registres du vaste répertoire de ces chansons des Années folles dont il rassemble les plus belles pièces.


Distribution


Téléchargements

Téléchargement du dossier de presse Téléchargement du programme