Bureau des lecteurs


Le 22 avril à 15h, les 23 et 24 avril à 20h30
V<sup>x</sup>-Colombier

Cycle de lectures d'auteurs contemporains
coordonné par Laurent Muhleisen, conseiller littéraire de la Comédie-Française

au Théâtre du Vieux-Colombier
entrée libre sur réservation au 01 44 58 15 15 et au guichets

Samedi 22 avril à 15h
≈ [Presque égal à]

Jonas Hassen Khemiri
traduit du suédois par Marianne Ségol-Samoy

Andrej, fraîchement diplômé, se bat pour obtenir son premier emploi ; Martina, issue d’un milieu social aisé, rêve d’une ferme bio mais est abonnée aux boulots minables ; Mani, jeune universitaire brillant, est sans travail ; Freya, tout juste licenciée, aspire à une revanche ; Peter, SDF, est devenu expert en marketing de la « manche »… Jonas Hassen Khemiri entrelace avec une ironie dramatique exemplaire les destins de ces figures si proches de nous. Tous contribuent à leur corps défendant à nourrir le capitalisme par leur consommation et leur quête d’un quotidien meilleur. Et tous subissent la crise d’un modèle financier à bout de souffle qui les fait s’affronter dans une compétition anonyme où chaque aspect de leurs vies est désormais régi par l’argent. Empruntant des formes variées, de la conférence à la voix intérieure, de la harangue aux dialogues mêlés, ce texte jubilatoire renoue avec les pièces épiques et didactiques brechtiennes, et utilise l’humour pour décrypter le système économique.

Né en 1978 à Stockholm, Jonas Hassen Khemiri est considéré comme l’un des auteurs suédois les plus importants de sa génération. À seulement 25 ans, il obtient une notoriété considérable avec la publication de son premier roman Un rouge œil, best-seller en Suède. Suivent Montecore, un tigre unique, puis J’appelle mes frères, tiré de sa pièce du même nom. En 2015 il reçoit le prix August (équivalant du prix Goncourt en Suède) pour son roman Tout ce dont je ne me souviens pas ; Il aborde l’écriture dramatique en 2006 avec Invasion ! , joué à guichets fermés durant deux ans à Stockholm. La pièce est créée en France en 2010, au Théâtre Nanterre-Amandiers dans une mise en scène de Michel Didym. Jonas Hassen Khemiri est à ce jour l'auteur de cinq autres pièces : Cinq fois Dieu, Nous qui sommes cent, J’appelle mes frères (distinguée par le Bureau des lecteurs en novembre 2014), L'Apathie pour débutants, et ≈ [Presque égal à]. Toutes explorent la façon dont l’immigration et la mondialisation sont les ferments d’un trouble de l'identité. Jonas Hassen Khemiri a reçu de nombreux prix, il a notamment été lauréat du Théâtre du Présent 2016. Ses romans sont traduits dans plusieurs langues, en français, allemand, danois, norvégien, finnois, néerlandais, hongrois, italien, russe et anglais ; ses pièces sont représentées en France, en Allemagne, en Norvège, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Son œuvre dramatique est publiée en France aux éditions Théâtrales.

Lecture dirigée par Frédérique Plain
avec Véronique Vella, Sylvia Bergé, Laurent Natrella, Julie Sicard, Loïc Corbery, Nicolas Lormeau, Jérémy Lopez, Anna Cervinka

En savoir plus

Dimanche 23 avril à 20h30
Antigone à New York

Janusz Głowacki
traduit du polonais par Olivier Cohen et Urszula Mikos

Dans un parc new-yorkais, une petite bande d'immigrés sans-abris, venus de Russie, de Pologne et de Porto Rico, tente tant bien que mal de s'en sortir et de croire à la vie. Bien sûr, il y a l’alcool, la maladie, la difficulté à rester propre, mais rien de cela n’exclut l’amour et l’espoir de repartir un jour au pays, car New York, cité puissante et impitoyable, ne veut pas d'eux. Un policier-clown qui fait rire les gens « installés », ordinaires, mais qui traque avec cynisme les défavorisés, est là, quasi-quotidiennement, pour le leur rappeler. Seule femme dans cet univers masculin marginal, Anita souhaite enterrer dignement celui qu’elle aime, pour soustraire son cadavre à une fosse commune anonyme à l’écart du centre. Dans sa quête obstinée, cette Antigone des temps modernes demandera, ou plutôt monnayera, l’appui de deux compagnons d’infortune – un appui qui s'avérera peu fiable, car s'ils trouveront bien le chemin jusqu'à la morgue, ils se tromperont de cadavre… sans doute par trop grand amour de la bouteille.

Janusz Głowacki est né en 1938 à Poznan. Auteur célébré autant aux États-Unis que dans son pays natal, il est romancier, dramaturge, scénariste et chroniqueur. On lui doit les scénarios de deux films d'Andrzej Wajda, La Chasse aux mouches et L'Homme du peuple. L'état d'urgence de 1981 le surprend à Londres alors que sa pièce Kopciuch triomphe au Royal Court. Il s'établit alors à New York où, quelques années plus tard, Antigone à New York connaît un vif succès à Broadway . En France, sa pièce La Chasse au cafard est créée par Jean-Louis Trintignant au Théâtre des Célestins de Lyon. La traduction française d'Antigone à New York, éditée aux éditons Théâtrales, en collaboration avec la Maison Antoine Vitez, a quant à elle été créée dans une mise en scène d'Urszula Mikos au Théâtre Le Proscenium. Janusz Głowacki vit aujourd'hui entre New York et la Pologne. En 2011, il a reçu le Grand Prix de littérature de la ville de Varsovie.

Lecture dirigée par Maryse Estier, metteure en scène dramaturge de l’Académie de la Comédie-Française
avec Laurent Natrella, Claire de la Rüe du Can, Pierre Hancisse, Julien Frison

En savoir plus

Lundi 24 avril à 20h30
7 minutes

Stefano Massini
traduit de l'italien par Pietro Pizzuti

Les dix membres du comité d'usine de Picard & Roche sont sur les dents. Dans une salle voisine, leur déléguée, Blanche – quarante ans de « boîte » – parlemente avec les propriétaires et trois nouveaux patrons sur les conditions de reprise de leur lieu de travail. Quand Blanche finit par sortir de l’interminable réunion, ce qu'elle annonce à ses collègues laissent celles-ci sans voix : aucune réduction de personnel et aucune diminution de salaire en échange d'une seule condition, que chacune des deux cents ouvrières de l'usine renonce à 7 des 15 minutes de pause journalière. Blanche ne partage pas l'explosion de joie que cette nouvelle provoque au sein de ses camarades, peu à peu la réflexion fait place à l'euphorie. Les ouvrières discutent ferme : finiront-elles par accepter l'offre de la nouvelle direction ?

Auteur et metteur en scène, Stefano Massini est né en 1975 à Florence. Il commence sa carrière comme assistant de Luca Ronconi au Piccolo Teatro (Milan). En 2005, il reçoit à l’unanimité du jury le Premio Pier Vittorio Tondelli, prix italien le plus important de dramaturgie contemporaine. En 2007, il crée la pièce Donna non rieducabile. Memorandum théâtrale su Anna Politkovskaïa (Femme non- rééducable), jouée dans les grands théâtres d’Europe et adaptée à l’écran en 2009 par Felipe Cappa. En 2012, il écrit Chapitres de la chute, Saga des Lehman Brothers. Créée par Arnaud Meunier à la Comédie de Saint-Étienne, la mise en scène de la pièce est distinguée par le Grand prix du syndicat de la critique en 2014. Cette même année, Stefano Massini écrit Je crois en un seul dieu, texte sur le conflit israélo-palestinien interprété durant la saison 2016-2017 sur diverses scènes françaises par Rachida Brakni. Stefano Massini a traduit en italien des pièces de William Shakespeare et adapté pour le théâtre des romans et des récits. Il dirige aujourd'hui le Piccolo Teatro (Milan). Son œuvre est publiée et représentée en France par L'Arche Éditeur.

Lecture dirigée par Laurent Muhleisen
avec Martine Chevallier, Véronique Vella, Sylvia Bergé, Françoise Gillard, Julie Sicard, Suliane Brahim, Danièle Lebrun, et Maryse Estier (metteure en scène dramaturge de l’Académie de la Comédie-Française), Fleur Peyfort (costumière de l’Académie de la Comédie-Française), Laurence Kélépikis, Agathe Sanjuan