La Grande Magie

d'Eduardo De Filippo
Mise en scène Dan Jemmett

Du 19 septembre 2010 au 28 novembre 2010
Durée : 1h50 sans entracte
Richelieu

Dans une station balnéaire où tout le monde s’ennuie, au cours d’un spectacle un peu dérisoire, Otto Marvuglia, un magicien sur le retour, fait disparaître la femme de Calogero Di Spelta, laquelle profi te de ce stratagème pour s’enfuir avec son amant. Comble de l’humiliation, Marvuglia fait croire au mari cocu, devant tout le monde, que sa femme est désormais enfermée dans une petite boîte. Mais La Grande Magie n’est pas une comédie comme les autres ; en décidant d’accepter la suggestion parfaitement insensée de l’illusionniste, Di Spelta va livrer un combat contre l’inévitable déchéance de son existence. Non, sa femme ne l’a pas trompé. Oui, elle est enfermée dans une boîte. Tout l’ordre du monde peut alors s’inverser, et notre antihéros accéder à la vérité et à la complexité de son être.

Ce spectacle a bénéficié, lors de sa création, du soutien de la Fondation Jacques Toja pour le Théâtre


Auteur

Eduardo De Filippo

Fils naturel de l’acteur comique napolitain Eduardo Scarpetta, Eduardo De Filippo est né à Naples en 1900. Avec Dario Fo, il est l’acteur-auteur le plus célèbre de l’Italie de l’après-guerre. Il débute à quatre ans dans la troupe de son père et fonde en 1931, avec son frère Peppino et sa soeur Titina, la Compagnia del Teatro Umoristico i De Filippo. Il met en scène, entre autres, ses propres pièces (dont L’Abito nuovo, fruit d’une collaboration avec Luigi Pirandello). À partir des années 1940, son théâtre devient plus raffiné, plus centré sur la psychologie des personnages. Son succès ne faiblira pas. Il écrit La Grande Magie en 1948 et la met en scène l’année suivante. Acteur au cinéma, à la télévision, à la radio, auteur de poésies, d’articles, d’essais, son activité est débordante. Proche de la gauche politique, il est l’un des monuments du théâtre italien. Il meurt à Rome en 1984.


Metteur en scène

Dan Jemmett

Né à Londres en 1967, Dan Jemmett s’installe en France et fait ses débuts en 2000 avec Ubu roi qu’il présente au Théâtre de la Cité internationale. Grand serviteur du théâtre élisabéthain qu’il connaît intimement, il reçoit en 2002 le prix de la Révélation théâtrale du Syndicat national de la critique pour son spectacle Shake, adaptation libre de La Nuit des rois de Shakespeare. Il poursuit son travail autour de Shakespeare en réalisant la mise en scène de Presque Hamlet à Chaillot l’année suivante. Après sa version retentissante des Précieuses ridicules de Molière, présentée au Théâtre du Vieux-Colombier en 2008 puis en tournée dans dix pays de l’est de l’Europe, le metteur en scène s’emparait pour la première fois, en avril 2009, du plateau de la Salle Richelieu avec La Grande Magie, dont il signe également, avec Huguette Hatem, l’adaptation scénique.


Téléchargements

Téléchargement du programme